Fait en Suisse Hommes Hublot Big Bang Unico Italia Independent Montre de...

Fait en Suisse Hommes Hublot Big Bang Unico Italia Independent Montre de copie

486
0
SHARE

Décidément, Hublot Big Bang Unico Italia Independent Réplique ne manque pas de flair.

J’entends déjà les ricanements et les critiques. Que vient faire une marque horlogère avec une griffe qui se concentre maintenant sur des lunettes au style aisément reconnaissable? N’est-ce pas tirer Hublot vers le bas? Après tout, une paire de lunette coûte une centaine d’euros et Italia Independent fabrique même des caleçons et des coques d’Iphone! Justement, Hublot a compris qu’il fallait voir beaucoup plus loin que ces réactions un peu simplistes.

Une telle association peut ressembler au mariage de la carpe et du lapin et pourtant j’ai rarement vu un partenariat d’un tel type aussi bien pensé.

Alors que de nombreuses marques demeurent hésitantes sur le type de communication à adopter, s’éloignant petit à petit des  messages à contenu technique à l’attention des amateurs d’horlogerie pour s’ouvrir vers une clientèle plus lifestyle, Fait en Suisse réplique Hublot s’engouffre dans cette nouvelle tendance en signant un partenariat avec la marque de mode du petit-fils de Giovanni Agnelli, Lapo Elkann.

 

Si j’osais, je dirais que le métal, le plastique et l’acétate fusionnent! Cela ne vous rappelle pas quelque chose? Enfin, la clientèle d’Italia Independent est résolument férue de mode et incarne une sorte de refus des conventions à travers ces lunettes qui ne laissent personne indifférent. Pour Hublot, le message est clair. Pendant que certains posent à peine un orteil sur le territoire du lifestyle, Hublot y rentre avec envie et en devient un véritable acteur.

Car il y a tout de même un principe fondamental à respecter: la cohérence entre le produit et son ambition stratégique. Pas la peine d’aller chercher une clientèle peu sensible aux critères traditionnels de l’horlogerie avec une montre évoquant le petit chalet dans une lointaine vallée suisse. Hublot a non seulement la légitimité mais le savoir-faire pour oeuvrer dans des univers décalés, généralement peu pratiqués par les autres marques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la Big Bang Unico Italia Independent ne fait pas dans la demi-mesure! Hublot va au bout de la logique et cela explique en grande partie la réussite de cette série limitée.

Italia Independent, c’est avant tout Lapo et Lapo fascine ou agace… un peu comme Hublot finalement. Et surtout, même ses pires détracteurs ne peuvent nier son style inimitable qui est un savant mélange d’élégance, d’originalité et de décontraction. Ensuite, Italia Independent joue avec les matériaux pour créer ses montures sans oublier l’utilisation de motifs caractéristiques qui donnent un rendu très technique.

 

La Big Bang Unico Italia Independent propose en effet deux originalités. La première est l’utilisation d’un nouveau matériau, le Texalium, composé de fibres de carbone et d’une couche d’aluminium. Elle me semble aussi plus proche du style Italia Independent avec sa brillance et son côté électrique plus affirmé. La grise joue plus la carte de la subtilité et se veut nettement plus discrète.L’intérêt d’un tel matériau est de pouvoir être coloré et d’offrir un rendu très brillant. Deux versions de la montre sont disponibles en 500 exemplaires chacune, en gris et en bleu. Cette dernière est de loin la plus passionnante car elle met bien mieux en valeur les motifs du Texalium.

La montre profite également du contexte propre à la Big Bang Unico. Le cadran ouvert permettant d’observer l’anneau périphérique des quantièmes et une partie du mouvement, roue à colonnes comprise, renforce le style très contemporain de l’ensemble. Le diamètre du boîtier de 45mm est imposant mais cette taille apparaît fort à propos ici. Et comme toute Hublot, la Big Bang Unico Italia Independent se porte avec confort grâce à son excellente boucle déployante, une référence du marché.

La deuxième originalité est le bracelet. Ce qui pourrait sembler ridicule sur n’importe quelle autre montre passe sans souci dans ce contexte: réalisé en jeans et clouté pour apporter une touche plus « fashion », il se marie idéalement avec le boîtier. Et s’il finit par lasser, aucun souci! Grâce au système de changement rapide du bracelet inhérent au boîtier de la Big Bang Unico, les jeans cloutés peuvent être rangés dans le placard et être remplacés en quelques secondes.

 

Son architecture très contemporaine est toujours très agréable à observer et il demeure très efficace au quotidien: les poussoirs se manipulent avec aisance (même si je n’aime toujours pas ces poussoirs ronds) et la réserve de marche de 3 jours est confortable. Le flyback est également un point positif.

Il y a quelques années, une telle série limitée aurait sans aucun doute utilisé la base 7750. Le calibre Unico est ici fini avec un traitement PVD noir ou anthracite selon les versions.

Je suis donc face une montre qui au bout du compte est une excellente synthèse des capacités de Hublot en combinant un contenu horloger solide avec une apparence pour le moins déjantée. Cette opposition est surprenante et presque dérangeante. Mais le sérieux de la réalisation et les soins apportés au détail rappellent que ce n’est pas parce que cette série limitée semble surfer sur une vague éphémère qu’elle doit être abordée avec désinvolture. Hublot a voulu pérenniser le superflu et l’anecdotique. Et derrière cette ambition, se cache une stratégie de conquête de parts de marché redoutablement efficace car l’impact du partenariat va aller bien au-delà des 1000 montres de la série limitée.

Les plus:
+ la base Big Bang Unico
+ les performances du mouvement Unico
+ le système de changement rapide du bracelet
+ la couleur de la version bleu
+ le set comprenant une paire de lunettes réalisée dans le même matériau que le boîtier de la montre

Les moins:
– les poussoirs ronds que je trouve moins bien intégrés que ceux des Big Bang précédentes
– la version grise fait pâle figure par rapport à la version bleu
– l’aspect du bracelet, pourtant cohérent avec le style de la montre, peut rapidement lasser.

Le mouvement HUB1242 de manufacture anime cette série limitée. Le fait que Hublot y consacre son mouvement phare est un signe que la montre est prise très au sérieux. Il indique aussi la progression de la réflexion de Fait en Suisse Fausse Hublot qui ne souhaite pas mettre de côté le contenu horloger malgré le contexte original.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY