Suisse Réplique Hublot Big Bang Unico Black Magic Chronographe Montres

Suisse Réplique Hublot Big Bang Unico Black Magic Chronographe Montres

549
0
SHARE

La Hublot Big Bang Unico  Black Magic Réplique est assurément la nouveauté la plus importante pour Hublot en 2013.

Pendant de nombreuses années, la Big Bang s’est surtout révélée être l’incarnation de la fusion des matériaux chère à Jean-Claude Biver. En effet, elle représente mieux que n’importe quelle autre montre de la collection la stratégie et la montée en gamme de Hublot.

La dimension mécanique n’était pas primordiale, Hublot se focalisant la plupart du temps sur des mouvements 7750  fiables et éprouvés pour ses chronographes même si quelques Big Bang purent être équipées de mouvements plus exclusifs.

 

 

Il s’agit en fait d’un véritable mouvement de base qui permet d’accueillir d’autres complications comme l’affichage de plusieurs fuseaux horaires (Unico GMT). C’est la raison pour laquelle il possède une architecture similaire à celle d’un mouvement modulaire comme le prouve la présence du mécanisme chronographe côté cadran. Au-delà de l’intelligence de sa conception et de sa modularité,  l’Unico permet de profiter de façon avantageuse des ouvertures de cadran qui dévoilent des éléments du mécanisme chronographe comme la roue à colonnes.

Compte tenu de l’évolution du marché horloger, il devenait crucial pour Fait en Suisse Hublot réplique de posséder son propre mouvement chronographe pour soutenir son ambition de développement. Le mouvement Unico n’est cependant pas uniquement un mouvement chronographe de manufacture.

 

 

 

Si les premières montres qui utilisèrent le nouveau mouvement furent des King Power, ce fut paradoxalement une Big Bang qui le mit véritablement sous les feux des projecteurs.

La Big Bang Ferrari connut dès son lancement un grand succès et elle sut tirer profit des atouts apportés par l’Unico: une réserve de marche de 72 heures, une fonction flyback et la roue à colonnes visible côté cadran sans oublier les spécificités techniques qui fiabilisent le comportement du mouvement. Incontestablement, la Big Bang Ferrari a préfiguré ce que seraient aujourd’hui les nouvelles Big Bang Unico. Cependant, considérer ces dernières comme un simple restylage des montres Ferrari serait un raccourci rapide. Elles possèdent leurs propres caractéristiques qui les distinguent des pièces dédiées à la marque au cheval cabré.

 

 

Mais je trouve qu’il y a une sorte de décalage esthétique entre les poussoirs et le boîtier, me donnant la conviction que les poussoirs rectangulaires se seraient mieux adaptés aux lignes géométriques du boîtier. Je préfère ainsi les poussoirs de la Ferrari ou de la Classic Fusion Chronographe. Ces poussoirs ronds ont cependant un atout: ils permettent de donner un style personnel à cette nouvelle Big Bang au sein de la collection Hublot. La couronne surmoulée caoutchouc a également été modifiée et s’intègre bien dans le design général de la montre.

Toutefois, les différences avec la Big Bang Ferrari apparaissent très vite et celle qui saute aux yeux de façon évidente concerne les poussoirs. C’est presque une révolution culturelle! Imaginez que pour la première fois depuis la création de la Big Bang, soit il y a 8 ans, les poussoirs sont ronds! J’ai à leur encontre un sentiment mitigé. Du point de vue pratique, il n’y a rien à dire: grâce à l’Unico et à leur taille, les fonctions du chronographe s’enclenchent sans souci.

Il est vrai que le nouveau boîtier Big Bang fit sa première apparition dans le contexte de la Big Bang Ferrari avec son diamètre imposant de 45mm et son système « One Click » qui permet de façon très astucieuse de changer le bracelet. Je le retrouve de façon quasi identique avec la nouvelle Big Bang. Il se caractérise aussi par des têtes de vis dont le pourtour est légèrement en relief. Elles se distinguent encore plus que de coutume tout en améliorant la qualité perçue générale.

 

Sur le cadran, le cheval cabré laisse la place à la trotteuse permanente ce qui a le don d’animer le cadran. Les chiffres sont dorénavant plus arrondis et élargis et semblent flotter, tout comme les index, au-dessus du cadran ouvert. J’aime beaucoup le rendu du cadran qui dépeint une atmosphère technique comme le prouve le disque des dates visible. Du fait du positionnement de la roue à colonnes, la date est insérée dans le compteur des minutes. Je ne suis cependant pas aussi satisfait du résultat qu’avec la Ferrari.

La graduation des secondes du chronographes est positionnée sur le rehaut incliné permettant d’aérer le cadran. En revanche, ne cherchez pas les graduations intermédiaires, il n’y en a point: une façon d’alléger visuellement un cadran rendu complexe par les ouvertures. Malgré ce côté volontairement fouillis, la lisibilité est excellente car les aiguilles, chiffres et index ressortent nettement.

Bizarrement, Hublot a plus ouvert le guichet de date afin de lui faire suivre la graduation intérieure. Les chiffres antérieurs et suivants deviennent partiellement visibles et cela nuit, à mon sens, à la lecture de la date.

 

Il y a chez Hublot une qualité permanente: il s’agit du confort au poignet. La Big Bang Unico n’est évidemment pas une petite montre avec un diamètre de 45mm mais le système de boucle déployante est toujours aussi efficace. Une fois bien positionnée sur le poignet, la nouvelle Big Bang fait parler ses qualités comme sa lisibilité ou la présentation du cadran. Les chiffres et index élargis donnent un aspect plus cossu tandis que la taille différente des deux sous-cadrans apporte la petite originalité en rendant le cadran asymétrique.

 

La Big Bang Unico est selon moi une évolution pertinente du modèle phare de Hublot en offrant un contexte valorisant au mouvement Unico. Malgré quelques détails qui ne m’ont pas convaincus, le bilan demeure très favorable car la montre témoigne d’une incontestable avancée qualitative de la part de Hublot.

Grâce à sa conception particulière, l’Unico est un mouvement très agréable à observer. J’aime sa présentation très contemporaine, la découpe des ponts et les couleurs qui mettent en valeur les pièces mobiles. La masse oscillante en tungstène est traitée avec une finition satinée noire, en cohérence avec les ponts. Sous le balancier, l’ancre et la roue d’échappement se devinent grâce à la couleur violette du silicium. Il ne faut pas oublier que l’Unico est un mouvement techniquement au point, simplifié dans son architecture grâce à certaines innovations comme le compteur des heures directement entraîné par le barillet. Ses performances sont tout à fait respectables: 72 heures de réserve de marche, 4hz, le flyback et surtout un compteur 60 minutes que j’apprécie beaucoup car le plus logique pour mesurer les temps.

Merci à l’équipe Hublot pour son accueil à Baselworld 2013.

 

Les plus:

+ les qualités du mouvement Unico (flyback, compteur 60 minutes)

+ la présentation du cadran

+ la lisibilité

+ le confort au porté

 

Les moins:

+ les poussoirs ronds

+ la forme du guichet de date

La Suisse Réplique Big Bang Unico est à ce jour disponible en 4 versions: Titane, Titane Céramique, King Gold, King Gold Céramique

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY