Ma sélection des 8 Réplique montres les plus marquantes du Carré des...

Ma sélection des 8 Réplique montres les plus marquantes du Carré des Horlogers du SIHH 2016

365
0
SHARE

La principale nouveauté du SIHH 2016 Réplique Montres fut l’intégration de 9 marques horlogères indépendantes regroupées dans un nouvel espace: le Carré des Horlogers. Incontestablement, le Carré des Horlogers a été très utile aux 9 marques indépendantes du point de vue de leur visibilité car les faisant connaître à un cercle de journalistes et de visiteurs bien plus larges que celui qui avait l’habitude d’aller à leur rencontre en marge du Salon.

 

Cette énergie se retrouve dans ma sélection des 8 montres qui m’ont le plus séduit. Une fois de plus, ces dignes ambassadeurs de l’horlogerie indépendante ont su surprendre même dans leurs approches classiques. Car telle est finalement la principale ligne directrice de leurs productions: il n’y a jamais rien d’évident et de convenu. Il y a toujours un détail, une fonction, une décoration qui tranchent par rapport à ce qui se voit ailleurs. Et rien que pour cela, le Carré des Horlogers est devenu, dès sa première édition, un incontournable du SIHH.

Je suis plus mitigé sur l’impact réel du point de vue commercial. Kari Voutilainen, pour ne citer que lui, a-t-il vraiment besoin d’une telle présence au sein du SIHH pour vendre sa production extrêmement limitée? Mais au final, la créativité et l’audace de ces marques et créateurs ont rejailli de façon positive sur l’atmosphère du Salon en apportant une belle énergie appréciée par tous.Du point de vue de l’organisation, cette intégration fut une totale réussite. Le Carré des Horlogers reprenait bien tous les codes du SIHH malgré évidemment des stands aux tailles plus modestes. Un véritable plus pour les marques présentes qui pouvaient exposer dans des conditions bien plus confortables qu’à Baselworld tout en ayant la possibilité de recréer leurs univers. J’ai par exemple particulièrement apprécié le stand Urwerk qui jouait sur un côté fun et décalé avec la table de jeux et la selfiebox déjantée mettant en scène un improbable dinosaure phosphorescent!

 

Il n’y a donc pas d’obligation de proposer une montre délirante pour séduire et faire preuve d’originalité. Kari Voutilainen en apporte de nouveau la preuve avec cette sublime version de la GMT-6 qui combine guillochage, cadran en émail translucide et des couleurs spectaculaires. Le résultat est décoiffant et audacieux tout en restant de très bon goût. J’ai rarement vu une montre classique aussi vivifiante!

 

 

Je dois avouer qu’Urwerk m’a beaucoup plu au cours de ce SIHH 2016. J’ai trouvé la marque de Felix Baumgartner et de Martin Frei en très grande forme avec deux montres qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Alors que je ne suis pas fan de l’UR-105 (j’aime assez peu la forme de la lunette), la version T-Rex la renouvelle complètement en lui rajoutant une carapace en bronze qui évoque la peau d’un dinosaure. Cette montre offre une véritable expérience tactile et les fans d’Urwerk de longue date y retrouvent l’esprit de l’UR-103.01 avec sa zone inférieure dédiée au temps et son boîtier strié. Une totale réussite.

 

 

L’EMC Time Hunter Montre Réplique poursuit la démarche de l’EMC initiale en proposant une interaction entre la montre et son propriétaire.

 

Cette montre change d’atmosphère, adopte un contexte plus classique mais la force du design HYT demeure. J’aime beaucoup la H2 Tradition car elle donne l’impression d’être un objet uchronique, un peu comme une Legacy Machine chez MB&F. Ce mélange entre tradition et modernité fonctionne parfaitement au point d’en faire selon moi la H2 la plus aboutie. Depuis plusieurs années, HYT se distingue grâce à sa maîtrise des fluides et l’esthétique reconnaissable de ses montres. HYT a un style et c’est une des grandes forces de la marque. La H2 Tradition est la preuve que ce style est bien ancré.

 

 

La Traveller porte alors parfaitement son nom car elle incite immédiatement au voyage. Petit à petit, Laurent Ferrier se lâche au niveau du design des cadrans et je ne peux que me réjouir de cette tendance. Le SIHH lui donna l’opportunité de présenter la Galet Traveller Boreal, à la fois épurée, subtile et lumineuse. Mais c’est bien la Traveller Globe Night Blue qui retint mon attention. Le cadran gagne à la fois en finesse et en relief.

 

 

Autre montre de voyageur, autre style. La De Bethune DB25 World Traveller n’est ni une montre à heures universelles, ni une montre à second fuseau horaire. Elle est en fait les deux à la fois. Mais le petit détail qui la rend si séduisante est le détournement de la lune sphérique de De Bethune en affichage jour&nuit. C’est intelligemment fait et cette nouvelle fonction  accélère de façon significative le mouvement de cette sphère qui dévoile plus rapidement ses deux couleurs.

 

 

Edouard Meylan est malin et maîtrise parfaitement les clés de communication afin de créer le buzz autour de sa marque, H.Moser & Cie. Pas simple lorsque les montres de la collection incarnent un style sobre, élégant et classique. Mais l’utilisation de mouvements de forme qui avaient été développés à l’époque pour la Henry Double Hairspring lui offre l’opportunité de sortir une montre, la Swiss Alp Watch, qui semble avoir été dessinée sous le soleil californien. Alors, même si le mouvement n’est plus à double-spiral, il n’en demeure pas moins que la Swiss Alp Watch est très séduisante en parvenant à dépoussiérer le style des montres rectangulaires. Un mouvement de forme pour un boîtier de forme, un style contemporain, la Swiss Alp Watch est ma Moser préférée de ces derniers mois.

 

 

Enfin, la montre la plus spectaculaire du Carré des Horlogers fut sans aucun doute la MB&F HM6 Sapphire Vision. En utilisant ce boîtier Saphir dont la carrure est inspirée par le style Streamline Moderne, Max Büsser dévoile totalement l’architecture tri-dimensionnelle du mouvement à tourbillon volant central. Le résultat est magique mais rappelle surtout qu’au-delà de leurs originalités, de leurs affichages décalés, les Horological Machines sont des montres aux contenus horlogers de haut niveau.

 

 

Je reviendrai plus en détail sur ces montres dans les prochaines semaines.

 

Un grand merci aux équipes des marques présentes au sein du Carré des Horlogers pour leur accueil pendant le SIHH 2016.

L’affichage du temps est ici classique et l’organisation du cadran de l’ hommes Réplique EMC Time Hunter, différente de celle de l’EMC d’origine, la rend étrangement plus petite au poignet alors qu’elle possède la même taille que sa devancière. La précision et l’amplitude peuvent être mesurées grâce à un dispositif électronique qui se met au service d’un mouvement automatique traditionnel.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY