Home Blancpain Réplique Remise Women Saint-Valentin 2008 Replica Guide des acheteurs

Remise Women Saint-Valentin 2008 Replica Guide des acheteurs

349
0
SHARE

Reconnu pour son engagement pour la protection des métiers d’art, pou ses ateliers de gravure et de peinture sur émail ainsi que ses pièces damasquinées, Blancpain vient de dévoiler des montres en shakudō. D’origine japonaise, il s’agit d’un alliage principalement composé de cuivre et d’or qui selon sa composition et sa texture peut se patiner dans une couleur foncée entre marron, bleu et noir. De toute beauté.La patine noire est obtenue selon un procédé de passivation, grâce à l’application sur le shakudō d’une solution composée d’acétate de cuivre (vert-de-gris), appelée rokushō, traditionnellement fabriquée au Japon. Selon le nombre de passages du shakudō dans la solution, le noir devient de plus en plus profond et de plus en plus intense. Rappelons que le shakudō a été utilisé à l’époque pour réaliser entre autres les gardes des sabres, des objets décoratifs ou encore des bijoux. Les artisans décoraient le shakudō en le gravant et en ajoutant des ornements.Rarement utilisé dans l’horlogerie, ce savoir-faire est remis au goût du jour par Blancpain avec une série de pièces uniques qui mettent à l’honneur l’expertise de la manufacture en matière de métiers d’art. Pas moins de quatre différents modèles ont été présentés à l’occasion de la Foire de Bâle 2015 mêlant shakudō, gravure et damasquinage. Chaque pièce est exclusive, car en fonction de la sensibilité du graveur et de sa façon d’utiliser la patine rokushō, les différentes nuances et les effets de profondeur en font à chaque fois une pièce unique.

La célébration de la Saint-Valentin demeure un symbole et une source de création intarissable pour les horlogers de Blancpain. Cette année encore, la Manufacture du Brassus ne déroge pas à la règle et présente une série limitée de Quantième Complet Phases de Lune, mariant une délicate effronterie à la complexité d’un fin garde-temps mécanique féminin. Le 14 février marque sans discontinuer un nouveau jalon dans l’histoire de Blancpain, empreinte de la gracieuse et subtile tradition de l’amour. Et ce n’est évidemment pas un hasard si Blancpain a choisi la complication d’un quantième complet à phases de lune – signature de la Manufacture du Brassus – celle-là même qui a redonné vie à toute l’industrie mécanique horlogère dans les années 80.

Contemporaine et féminine jusqu’au bout des aiguilles, la Blancpain Women Saint-Valentin 2008 révèle un esprit subtilement avant-gardiste. Symboles de pureté et de grâce, deux rangs de diamants finement sertis embrasent la traditionnelle lunette « double pomme ». Etanche à 50 mètres, grâce à son fond et sa couronne vissés, le boîtier en acier de 34 mm de diamètre offre aux regards sa rondeur épanouie. Combinant avec une élégante audace un cadran paré de nacre blanche, des indexes arabes d’une facétieuse ampleur et des aiguilles coniques évidées, cette montre bijou se joue des contrastes et des matières.

Expression de délicatesse et de sensualité, la Blancpain Women Saint-Valentin 2008 révèle en toute simplicité sa beauté intérieure. Disposant de 100 heures de réserve de marche, le calibre automatique 6763 à quantième complet, propose les indications heures, minutes, petite seconde, date à aiguille, jour de la semaine, mois et phases de lune. Le thème de cette élégante complication est entériné par l’aiguille de la petite seconde en forme de cœur rouge ardent, qui égrène les secondes de l’amour et souligne l’originalité d’une lune aux traits harmonieusement féminins.

Le fond en saphir du boîtier offre la délicate vision des finitions soignées et des décorations entièrement réalisées à la main, à l’instar de tous les mouvements Blancpain, dans la plus pure tradition de l’excellence horlogère. Limitée à 99 exemplaires, la Blancpain Women Saint-Valentin 2008 est dotée d’un bracelet en alligator blanc cousu main à boucle déployante.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here