Home Harry Winston Réplique Réplique du mouvement japonais Devrais-je acheter Harry Winston Midnight Feathers Automatic...

Réplique du mouvement japonais Devrais-je acheter Harry Winston Midnight Feathers Automatic 42 mm : une création masculine totalement décalée

69
0
SHARE
Harry Winston Midnight Feathers Automatic 42 mm : une création masculine totalement décalée


Harry Winston Midnight Feathers Automatic 42 mm : une création masculine totalement décalée

Pour sa toute dernière création masculine, Harry Winston bouscule les genres en proposant un garde-temps tout à fait masculin arborant un cadran en plumes… Ce qui a priori n’a rien de très viril… En 2012, le joaillier américain faisait déjà figure de précurseur en proposant un mariage inédit entre deux savoir-faire ancestraux que rien ne prédestinait à se rencontrer : l’horlogerie et la plumasserie, un métier rare presque oublié, qui donne lieu à l’époque à la création de cadran en marqueterie de plumes.
 
Sur le cadran de cette Midnight Feathers Automatic 42mm, chaque rémige -issue d’une oie d’élevage- est sélectionnée, façonnée, puis, positionnée à la loupe pour une précision optimale. Graphique, cette marqueterie joue ici la carte de l’alternance des couleurs (brun tabac et noir), conférant au cadran son style résolument masculin. Naturellement, chaque cadran réalisé à la main varie selon la plume et le geste, jamais tout à fait le même, du maître artisan.
 
Ce modèle est doté d’un boitier en or rose de 42 mm qui reprend les trois arches évoquant le Salon Harry Winston situé sur la Cinquième Avenue à New York. Le fond ouvert de la montre dévoile les finitions du mouvement mécanique qui anime les fonctions de l’heure et des minutes. La masse oscillante squelette, le perlage, les Côtes de Genève et les ponts anglés signent quant à eux l’appartenance à l’excellence horlogère.
Le tout, complété par un bracelet en alligator brun.
 
Présent dans toutes les cultures et civilisations, l’art de la plumasserie incarne depuis toujours l’appartenance à un clan, mais surtout la puissance, la virilité et même la vaillance au combat. C’est ainsi qu’on le retrouve encore aujourd’hui sur certains couvre-chefs des uniformes de prestige. Harry Winston a choisi de faire sortir la plume de ce cercle confidentiel pour qu’elle réapparaisse en pleine lumière.

Conçue pour rayonner jour après jour, la gracieuse Harry Winston Emerald est animée par un mouvement à quartz suisse haute précision et est assurée d’une étanchéité jusqu’à 30 mètres. À la fois sophistiqué et stylisé, le bracelet en satin rose fait deux fois le tour du poignet. Honorant le soin du détail cher à Harry Winston, la boucle ardillon scintille de 11 diamants taille brillant.NEW YORK, 22 AVRIL 2015, HARRY WINSTON – Autrefois, lire l’heure pour une femme était affaire de discrétion. La montre-bijou était secrète et ne dévoilait son visage qu’à celle qui, dans un geste délicat, ouvrait une boîte raffinée, sertie ou émaillée. Richement ornées, ces pièces tiennent alors leur rang auprès de parures somptueuses. Dans le sillage de ces montres précieuses, l’art ultime de la Maison Harry Winston s’exprime dans une union enchanteresse de perles, de diamants et de saphirs roses. Naît alors un nouveau geste, celui d’ouvrir le garde-temps pour lire l’heure ou de se refaire une beauté grâce au miroir intégré. Harry Winston s’inspire du poudrier, dont tant d’artistes ont fait des chefs d’œuvre, pour imaginer la plus féminine des montres. Jamais l’exquise petite boîte n’aura suscité tant d’émoi.La réalisation de cette montre Harry Winston, pièce horlogère de Haute Joaillerie, incarne le savoir-faire et la créativité de la Maison. Le couvercle galbé de ce garde-temps exceptionnel est entièrement recouvert de nacre perlée. Le maître artisan réalise différents types de sertissages, serti clos et serti grain, dans un entrelacs de diamants et de saphirs roses d’une nuance poudrée à la délicatesse infinie. La présence des perles aux tendres reflets consacre le charme de la boîte.


Harry Winston Midnight Feathers Automatic 42 mm : une création masculine totalement décalée


Huit glaces saphir (cinq côté cadran dont trois pour les indications temporelles, et trois sur le fond) rythment le boîtier, comme autant d’ouvertures sur un monde futuriste où la technologie forge le temps qui passe. La force et l’intensité qui émanent de la montre sont appuyées par une architecture titanesque qui forme une fortification d’or gris sur 48,5mm de diamètre. Caractérisé par trois niveaux de lunette, un challenge en terme de garantie d’étanchéité, le boîtier compartimente les informations temporelles. Si la vedette est tenue par le tourbillon, les heures et les minutes, respectivement installées dans leurs cadrans à 2h et 6h, surprennent par leur design ultra-contemporain. Leur course, soulignée d’un réhaut biseauté, est pointée par des aiguilles rehaussées d’orange qui se détachent du cadran en opaline noire.Instrumentée par un mouvement mécanique à remontage manuel développé en exclusivité pour Harry Winston, Histoire de Tourbillon 2 offre à la reine des complications un écrin à sa mesure. D’emblée, le regard est happé dans les méandres de son incroyable mécanisme bi-axial volant. Véritable défi conceptuel caractérisé par l’absence de pont supérieur, le tourbillon n’est stabilisé que du côté du mouvement de façon à ce que la fixation demeure invisible. Suspendu dans les airs, il offre au regard la magie hypnotique d’un jeu d’équilibriste maîtrisé à la perfection : comme affranchi du mécanisme qui l’entraîne, il semble flotter en toute liberté. Dominant la montre sous son dôme de saphir, cette prouesse horlogère s’installe dans une vaste arène. Le décor, vertigineux, travaille sur la perspective, la hauteur et l’inclinaison à 10 degrés pour mieux souligner la profondeur de champ de la cage de tourbillon.
La division horlogère a produit l’an dernier quelque 3000 montres (à un prix public moyen de 34 000 francs) pour un chiffre d’affaires de 44 millions de dollars, soit pratiquement un quart des revenus globaux de Harry Winston Inc (propriété du diamantaire canadien Aber Diamond Corporation). L’objectif annoncé est là encore de doubler la production dans les cinq ans et d’exaucer un vœu cher au fondateur Ronald Winston: produire un mouvement mécanique maison.Difficile de faire mieux après la sublime montre Histoire de Tourbillon 7 d’Harry Winston… Le joaillier de renom a réussi à se surpasser et nous propose une nouvelle version de son œuvre, Histoire de Tourbillon 8.Lancée en 2009, la gamme Histoire de Tourbillon souligne la quête incessante d’Harry Winston de l’excellence dans l’innovation. Chaque garde-temps représente une combinaison sophistiquée d’axes de rotation inclinés et multiples ainsi que la jonction des différentes cages de tourbillon. Sa dernière création repousse les frontières de l’horlogerie conventionnelle.Histoire de Tourbillon 8 est montée sur un véritable arsenal tourbillonnant complexe qui fait l’âme de ce garde-temps époustouflant. Sur la moitié du cadran, deux grandes cages de tourbillon sont en rotation et tournent, sur un axe incliné à 30 degrés, en 75 secondes. À chaque tourbillon s’ajoute une seconde cage, qui tourne sur son propre axe en 45 secondes. À l’intérieur de cette dernière s’ajoute le balancier battant au rythme de 21 600 alternances par heure.

Harry Winston Midnight Feathers Automatic 42 mm : une création masculine totalement décalée


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here